AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]

AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Mar 15 Aoû - 18:46

J'avais tout juste fini de m'installer dans ma chambre que je voulais déjà sortir, aujourd'hui il n'y avait pas cours et je pouvais donc en profiter pour pouvoir faire un peu le touriste à Xenoma.

Même si l'idée d'y rester pendants quelques années m'enchante pas vraiment, je devais au moins prendre mes premiers repères et trouver des coins sympathiques où flâner en paix pendant les heures de repos.

Etant habillé d'un t-shirt blanc avec comme logo un drapeau du Royaume-Uni en dégradé, un bermuda en jean, des sandales simples pour aérer mes orteilles et sans oublier ma casquette du tournoi de Monster Truck 2002.

Je pris un peu d'argent au cas où, histoire d'acheter un truc à manger en cas de panne d'estomac, mes clés en main je fermai ma porte de chambre en retenant bien son numéro.

- H 101...H 101...H 101, c'est mémorisé.

La chaleur était à son apogée aujourd'hui, ce n'était pas une canicule, mais cette chaleur me fit rappeler le Texas et ses terres arides et sa végétation sec, cependant cette fois, j'avais affaire à tout le contraire...mais ça ne me déplaisait pas pour autant.

Je dévalai les escaliers à la même vitesse que je faisais quand j'étais chez moi et pris direction vers le jardin de l'académie...car oui, sur le papier de Xenoma que j'avais reçu il était indiqué qu'il y avait bien un jardin, malheureusement je n'avais pas pensé à le ramener et résultat, c'était à moi de le chercher seul.

Tant pis !

Tous les chemins mènent à Rome, j'allais bien finir par le trouver.

Après une demi-heure de marche sous le soleil, je sentis que la chaleur commençait un peu à monter et ma transpiration commençait à s'afficher dans mon dos, j'inspectai un peu les environs et par chance, un panneau Jardin se trouvait à 20 mètres devant moi !

Je continuai ainsi mon chemin vers le Jardin

C'était assez joli.

Le jardin m'a paru assez sympathique, il y avait de l'herbe quasiment partout assez d'arbres pour avoir de l'ombre et des bancs pour pouvoir squatter les lieux, en marchant encore un peu, je vis mon paradis qui allait devenir sans doute devenir mon endroit favori.

Un banc sous un arbre et un distributeur de boissons et de snacks.

Farfouillant dans mes poches je sortis un billet de deux dollars pour m'acheter de quoi me rafraîchir, je m'approchai en examinant le distributeur et il était en bon état, super ! je n'avais jamais été fan des distributeurs vue que d'habitude ils sont tagués et martelés de partout et leurs prix abusés pour une malheureuse barre chocolatée, pour le coup le prix était correct.

Je mis mon billet dans la machine et commanda une boisson, " VROUM KLANG ... " et puis plus rien, après 10 secondes d'attentes je me rendis compte que quelque chose n'allait pas; mon soda n'était pas sorti.

J'appuyai sur le bouton " RENDRE ARGENT " mais rien ne sortait me laissant ainsi dans une frustration qui me fit lever le

- Hé, me fais pas ce coup là mon pote !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Ven 18 Aoû - 21:26


Une communiste embrasée


Sauver le veuf et l'orphelin
Aujourd’hui, il faisait chaud. Genre, grave chaud. Remarque, il fait aussi chaud en Amérique, mais je ne savais pas pourquoi, là, c’était à la limite de la sécheresse… je m’étais installée dans ma chambre il y a peu de temps : j’étais en chambre avec Caitlyn, une jeune fille à la chevelure rose très particulière, et Scarlett… bah Scarlett. Je m’entendais bien avec elles, elles étaient plutôt cool. Je ne leur avais pas encore montré mon pouvoir, car au vu de la malheureuse altercation avec Bay, c’était une mauvaise idée de crier sur tous les toits que je pouvais mettre le feu à l’académie en un claquement de doigt…

Enfin bon. Après une douche froide et rapide, un repas copieux et lourd, je m’étais dirigée vers la sortie de l’académie dans l’unique but d’explorer un peu les alentours dans la tranquillité. Il y avait peu de monde dehors, et de toute façon, il y avait encore peu de monde à l’académie… et pour dire, elle avait ouverte il y a à peine un mois ! Enfin bref…  j’avais enfilé une jupe droite et serrée aux rayures blanches et noires, un tee-shirt rouge normal, ainsi qu’une veste Teddy rouge et blanche… oui, beaucoup de rouge. Qu’est-ce que ça peut vous foutre ?

« Hé, me fais pas ce coup là mon pote ! »

Je tournais la tête : oh, un gars ! Oh ! Un gars… il était grand, bien bâti, et il semblait s’énerver contre un distributeur de boissons. Oh… je sentais une bouffée de confiance m’envahir et me faire gonfler royalement la poitrine. J’étais Supergirl, et lui un petit homme esseulé qui a besoin de mon aide… oui, c’était cela. Je me précipitais vers lui en me tapant un sprint, puis je me posais près de lui. Je lui adressais un regard dur et déterminé.

« Je dois sauver le veuf et l’orphelin. »

J’écartais brusquement les pans de ma veste d’un air héroïque, la tête haute et le regard digne et solennel, puis je me tournais vers le distributeur. Je serrais les poings et criais.

« À nous deux, distributeur de l’enfer ! »

Je sautais sur la machine en poussant un cri héroïque et un peu trop aigu à mon goût, puis je lui donnais un grand coup de pied. Ah, ça ne fait rien ! Après avoir asséné un second coup de pied, je donnais un grand coup d’épaule, puis je m’y mettais aux poings. Ah, mais elle allait céder, oui !?
#iwhae pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Membre
Points d'évolution : 337
Age HRP : 18
Localisation : Nord
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Sam 19 Aoû - 20:14

Cela ne faisait pas beaucoup de temps que ce pingouin était arrivé dans ces lieux. Elle qui s’était habitué à vivre dans ces pauvres lotissements et vieilles bâtisses avec ses parents. Changer de vie n’était pas chose facile. Pour être honnête, ce n’était pas juste l’endroit où elle dormait qui la dérangeait, mais bien le climat. Passer d’un lieu à neige constante où les rivières et les lacs ne sont que glace et où le vent ne faisait qu’accentuer la course de la température s’enfonçant de plus en plus en dessous du 0°C. Les conditions climatiques lui ont drastiquement fait changer ses habitudes.

La constante chaleur lui cause l’effet d’un micro-onde continu. Se déplacer à l’ombre, porter des pains à glace et garder la fraîcheur dans des gros habits tels des Sweats en été. C’est donc avec ça qu’aujourd’hui, n’ayant pas cours, elle se dirigea vers les jardins, histoire de se balader et toucher les fleurs avec les yeux, bien sûr. Elle s’était levée du bon pied, passant par la salle de bain histoire de se barbouiller la figure et de vérifier que ses colorations brillent toujours de mille feux. Elle sortit de sa chambre, portant encore et toujours son gilet aux manches longues faisant office de gants, histoire de ne rien toucher, un jean noir et d’une paire de converse chauffés au préalable pour ne pas les geler.

Elle était toujours émerveillée par le vent doux et le soleil omniprésent faisant partie intégrante de l’académie. Même l’académie en elle-même était pleine de surprise, une technologie que même les plus grands films de science fictions n’en avait eu l’idée. Une invisibilité télescopique, des bâtiments de cours que même Oxford envierait. C’était un paradis pour les jeunes selon elle, des jardins, une piscine qu’elle ne pouvait toucher à son grand damne et même une immense salle de jeu qui ferait pâlir Las Vegas. Puis sur ses pensées hyperboliques, elle arrivait à sa destination. Les jardins. Encore un endroit bien trop immense pour le nombre d’élèves de cette académie.

Comme d’habitude, elle se baladait avec son casque qu’elle avait tendance à oublier, elle se disait qu’elle avait quand même de la chance de pouvoir écouter de la musique sans geler le casque. Soudainement, elle remarqua d’autre élèves, l’un semblait énervé et l’autre complétement cinglée.  Elle enlevait son casque et commençait à marcher en direction des deux inconnus. Mais elle s’arrêta net, lorsque l’un des deux, une fille, commença à complétement brûler la machine à boisson qui semblait l’objet de leurs convoitises. Elle fut surpris et vit le verre de la machine fondre avec une partie des canettes et des bouteilles qui tombaient par terre avec de la vapeur sortant de ces derniers. Elle fut surprise mais prit son courage à deux mains pour les rejoindre.  Elle prit une canette, qu’elle attrapait sans ses gants et l’envoya au jeune homme en souriant, malgré la chaleur la canette était maintenant complétement froide.

« C’est bien ça que tu voulais ? »
Je ne suis pas handicapée juste... supérieure.




Alex's song

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xenoma-academy.forumactif.com/t162-alex-pengui-ice-ice-baby http://xenoma-academy.forumactif.com/t161-pingouin-terminee
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Dim 20 Aoû - 16:05

Alors que j'étais prêt à faire goûter mon poing à cette foutue machine, une fille faisant presque une demi-tête de moins que moi s'approcha rapidement de moi, habillée d'une jupe rayée de deux couleurs sobres : blanc et noir, elle avait aussi une veste qui était, lui aussi, rayé par du blanc et du rouge, on pouvait apercevoir par le zip de ce dernier n'étant pas complètement fermé un t-shirt simple et totalement rouge, cela allait bien avec ses yeux en tout cas.

Avec l'air déterminé issu d'un héros principal de n'importe quel manga, le piment rouge me dit :

- Je dois sauver le veuf et l’orphelin.

Avec un air de héroïne, elle brandit ses petits poings et se mit à hurler :

- À nous deux, distributeur de l’enfer !

" SuperGirl ", d'un cri qu'on pouvait facilement comparer à celui issu d'un film d'horreur, se mit en tête de vouloir taper le distributeur à ma place, soit !

Tant que ça me permettait de récupérer un soda bien frais, je n'allais quand même pas dire non au service qu'elle me proposait, cependant après l'avoir vue misérablement s'échouer lorsqu'elle mit le troisième coup, je me fis une raison et que de toute façon, au moins j'avais pu assister à une scène drôle.

- Hé...

Avant que je l'ai pu arrêter dans son combo, je vis alors la machine prendre feu, des flammes me mettant dans un état confus et de panique total, je ne savais pas comment et d'où ça a pu s'enflammer comme ça mais je doute que ça soit la chaleur !

- JDPSQJDLMQSJKLMQS WAT ZE FOOOOOOOK ?!!!!!

La vitre qui scellait le contenu du distributeur commença fondre faisant tomber au fur à mesure des secondes qui passaient plusieurs canettes dont certaines d'entres se mirent à jaillir leurs jus gazeux à cause du choc de leurs chutes, en essayant d'éteindre le feu avec ma casquette je tâchai mes vêtements avec du liquide étendu de COLA encore froid d'un soda.

Les intenses flammes commencèrent à perdre en volume jusqu'à en laisser derrière elles qu'une traînée de fumée noir accompagnée d'une vielle odeur de plastique brûlé, je me tournai les fesses dans la poussière vers "madame je sauve le monde"

Expression:
 

ans ma confusion la plus totale, une fille avec une coloration qui me fit penser à un ... pingouin s'approcha de nous et prit une canette dans ses mains qui était réchauffé par l'incendie, elle me l'envoya subitement sur moi et j'attrapai cette canette en manquant de la faire tomber par terre.
Je fus encore une fois surpris, la canette était devenue subitement froide, prête à être bu d'un trait !

- C’est bien ça que tu voulais ?

Non...enfin oui, enfin non, enfin oui, bien-sur que oui... mais dépassé par les événements je me levai en hurlant :

- SORCIÈRES ! VADE RETRO SATANAS ! NE VOUS APPROCHEZ PAS DE MOI !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Mer 23 Aoû - 15:32


Une communiste embrasée


Sauver le veuf et l'orphelin
J’entendais le garçon s’exciter derrière moi, et pousser des cris incompréhensibles. Soit ! Aussi, c’était assez effrayant de voir quelqu’un sortir de nulle part et de mettre le feu à un distributeur ! Enfin. Toujours en poussant un cri de guerre, je continuais d’enflammer et de réduire en charpie l’objet, en faisant croire grâce à des mimiques et des positions que j’y mettais de plus en plus d’intensité, bien qu’il n’en était rien. Sous la chaleur, la vitre du distributeur se mit à fondre.

Toutes les canettes, enfin presque, se mirent à tomber. Elles roulaient au sol dans un bruit de chute et de métal considérable. Certaines canettes s’éventrèrent, et répandirent leur doux jus scré sur le sol, dans un « pssssht » léger et discret. J’arrêtais d’user de mon pouvoir, car je savais que j’étais bientôt à terme : il me manquait plus qu’à me bruler les mains, tiens ! Je rangeais mes bras le long de mon corps, et je poussais un soupir satisfait. Les flammes continuèrent de briller encore quelques secondes, qui me parurent comme de longues minutes, puis, ne resta de ce carnage qu’une simple fumée noire. Ah, il y avait cette espèce d’odeur de plastique absolument ignoble ! Je fronçais les sourcils d’un air irrité, puis je mettais fermement mes poings sur mes hanches.

Je me tournais vers le garçon que je venais de sauver, et son expression manqua de me faire éclater de rire. Je pouffais seulement, amusée. Il avait l’air carrément perturbé… je le comprends ! Je m’apprêtais à lui répondre, mais une jeune femme me devançait. Elle se rapprochait du distributeur en pièce, et prenait l’une des canettes encore intacte qui étaient tranquillement posée sur le sol. Mais elle devait être brûlante ! Oh oh, je n’avais pas pensé à ça… en fait, je n’avais pas du tout aidé le garçon. Putain, mais quelle horrible conne je suis ! Je soupirais, et inspectais la nouvelle venue : elle avait une coloration… particulière.

« SORCIÈRES ! VADE RETRO SATANAS ! NE VOUS APPROCHEZ PAS DE MOI ! »

J’éclatais de rire : mais il s’attendait à quoi, au juste !? Nous sommes tous des sorciers ici, nous avons tous des pouvoirs ! Lui aussi, alors… il était complètement incohérent. À mois qu’il ne soit qu’un passant égaré… non, c’est impossible, je voyais les badges sur sa poitrine. Je faisais un pas vers lui, un air de défi au fond des yeux.

« Ah oui ? Et qui va m’empêcher de m’approcher et de toi, et de te… »

Je pointais un doigt vers lui, à moins de deux centimètres de son visage. J’étais assez petite, alors je devais lever mon bras… quelle scène comique. Et la pauvre fille colorée qui devait assister à tout ça !

« Brûler vif là tout de suite ? Tu finirais en steack tout cuit, mon gars ! Comme sur un barbecue. Je suis tout à fait capable de le faire. »

Je lui adressais un sourire empreint de sadisme, pour que la théorie des sorcières sataniques sonne un peu plus… réaliste. J’avais envie de lui faire méchamment peur !

#iwhae pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Membre
Points d'évolution : 337
Age HRP : 18
Localisation : Nord
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   Ven 25 Aoû - 16:11

Pour être honnête, elle voulait tellement s’intégrer qu’elle ne s’était pas posé les bonnes questions. Elle voulait juste arriver au moment le plus opportun, histoire de faire bonne impression et de ne pas arriver comme un cheveu dans la soupe.  Si elle devait partir sur de nouvelles bases elle se dirait sûrement : POURQUOI UNE FILLE BALANCE DU FEU DE SES MAINS, TOUT CA POUR CRAMER UNE VULGAIRE MACHINE A BOISSONS TOUT EN SE PRENANT POUR UNE HEROINE. Mais elle se disait surtout qu’il fallait peut-être prendre l’habitude que son quotidien d’avant n’était plus, et qu’elle devait se rendre compte d’où elle se trouvait, c’était un monstre elle aussi.

Mais c’était une autre histoire. Elle posa son esprit et observa la situation, la petite tête brûlée devait sûrement vouloir aider la pauvre victime qui était censé être un  homme.  Triste réalité, en somme.  Soudainement le garçon fut pris d’un tic, ou quelque chose du genre pour se mettre à sauter en arrière en hurlant.

« SORCIÈRES ! VADE RETRO SATANAS ! NE VOUS APPROCHEZ PAS DE MOI ! »

Elle se doutait que le jeune devait être dans la même situation qu’elle, il était surpris par le cours des choses. Mais était-ce une raison pour se mettre à hurler de la sorte et ne pas garder son sang-froid ? C’est vrai qu’elle s’y connaissait que trop bien, au sang-froid.
L’autre énergumène, quant à elle, se mit à pouffer de rire et commença à jouer à un jeu auquel elle semblait avoir joué toute sa vie.

« Ah oui ? Et qui va m’empêcher de m’approcher et de toi, et de te… »

Oui. Son raisonnement était juste, il était toujours juste, se disait-elle. Une pensée arriva dans sa tête de manchot et souriait intérieurement, elle voulait jouer elle aussi. Elle se sentait encore un peu à l’écart et elle voulait agir. Alors se rapprocha des deux, lorsque la bouffonne continuait son jeu de rôle.

« Brûler vif là tout de suite ? Tu finirais en steack tout cuit, mon gars ! Comme sur un barbecue. Je suis tout à fait capable de le faire. »

Elle se mettait même à parler dans un lexique rappelant le barbecue et les flammes. Elle ne savait vraiment pas d’où sortait cette cinglée qui l’amusait autant. Encore une fois elle se rapprocha et joua le jeu à son tour en souriant d’un air moqueur.

« Notre attitude à l’air de te faire froid dans le dos ! Tu ne devrais pourtant pas être aussi froid avec nous, tu sais. Je dirais même que tu gèles l’ambiance. Mais je sais que toi aussi, tu es un sorcier Harry. »

Durant ses paroles, elle posa sa main sur l’épaule de son compère ardent sans remarquer qu’elle ne possédait plus ses gants.

J’ai toujours raison, sauf quand j’ai tort.




Alex's song

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xenoma-academy.forumactif.com/t162-alex-pengui-ice-ice-baby http://xenoma-academy.forumactif.com/t161-pingouin-terminee
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une glace au soleil, Un texan assoiffée et une communiste embrasée [PV : Alex, Bonnie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NU Console] Team Mono-glace !
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xenoma Academy :: Académie :: Quartier tranquillité :: Jardin-
Sauter vers: